Derniers sujets
» La disparition...
Jeu 16 Nov - 22:14 par Sandrillonne

» Au revoir là-haut
Dim 5 Nov - 19:51 par kaouète

» jukebox
Dim 5 Nov - 19:42 par kaouète

» Nicole Ferroni
Lun 23 Oct - 18:16 par jersey

» Alleluia :-D
Lun 23 Oct - 18:06 par jersey

» Besoin de voir du monde!!
Jeu 19 Oct - 21:51 par kaouète

» Je suis morte de faim et j'assume ! Fini la langue de bois !
Jeu 19 Oct - 6:47 par jersey

» Clar-T
Lun 16 Oct - 0:46 par kaouète

» Idées de lecture
Ven 13 Oct - 0:37 par kaouète

ACTUALITE
 
Partenaires
créer un forum

petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Mer 26 Nov - 13:13

Une intervention radiographique de Badinter qui témoigne des débats lors du vote de la loi Veil


http://www.dailymotion.com/video/x2b3bbs_elisabeth-badinter-la-loi-veil-est-l-une-des-plus-importantes-pour-les-femmes_news?start=183


Dernière édition par Atalante le Jeu 11 Déc - 17:34, édité 1 fois
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Mangouste le Mer 26 Nov - 13:41

Intéressant, certes, mais l'uniformité de vue de France inter n'est pas forcément constructive ...

Mangouste

Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 28
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Mer 26 Nov - 14:05

uniformité de vue ? je ne comprends pas ta critique
Pour ma part, il me semble que l'événement historique qu'est le vote âpre de cette loi est plutôt bien retracé en 9 min, il y a les arguments de chaque camp, les avancées philosophiques, les enjeux juridiques et les évolutions depuis la loi ...
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Mangouste le Ven 28 Nov - 21:36

Uniformité de vue dans le sens où les arguments des "contre" se résument à des prises de position très violentes qui masquent toute la diversité de ces "contre" justement. De nombreuses personnes, qui ne font pas de bruit, agissent dans l'intérêt des femmes, dont nous sommes peut-être ou dont nous pourrions être, en proposant une alternative (accueil, écoute, aide financière, etc ... )à un acte qui n'est pas anodin et qui ne concerne pas seulement la liberté de la femme.  C'est une question difficile et douloureuse, que l'on ne peut pas traiter en 9 minutes en ayant l'impression d'être un grand héros, après la bataille, lorsqu'on affirme, bien installé dans son fauteuil, que les opposants à cette loi sont de gros méchants.

Mangouste

Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 28
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  choumi le Ven 28 Nov - 22:28

Est-ce que tu peux s'il te plaît expliquer ce que tu entends par dans "l'intérêt des femmes" et ton terme "alternatif" ?!
Et tu penses vraiment qu'il y a une diversité des opposants à l'avortement ?!....

choumi

Messages : 560
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Sam 29 Nov - 10:03

Mangouste a écrit:Uniformité de vue dans le sens où les arguments des "contre" se résument à des prises de position très violentes qui masquent toute la diversité de ces "contre" justement. De nombreuses personnes, qui ne font pas de bruit, agissent dans l'intérêt des femmes, dont nous sommes peut-être ou dont nous pourrions être, en proposant une alternative (accueil, écoute, aide financière, etc ... )à un acte qui n'est pas anodin et qui ne concerne pas seulement la liberté de la femme.  C'est une question difficile et douloureuse, que l'on ne peut pas traiter en 9 minutes en ayant l'impression d'être un grand héros, après la bataille, lorsqu'on affirme, bien installé dans son fauteuil, que les opposants à cette loi sont de gros méchants.

Cette interview retrace le vote de cette loi. Et oui les débats à l'Assemblée nationale ont été violents car ils ont visé la femme qu'était Simone Veil et son passé de déportée rescapée des camps de la mort. Sinon l'argument principal des contres est le droit à la vie sauf que comme le dit Badinter, on ne peut mettre sur le même plan une femme et un embryon de quelques semaines. Les alternatives, comme tu dis, existent sauf que tu ne pourras empêcher une femme qui ne veut pas garder son embryon d'avorter, sinon tu l'amèneras à prendre des risques énormes et c'est ce qui se passait avant la loi avec les tricoteuses, les faiseuses d'anges ... si tu crois que se récurer l'utérus avec une aiguille à tricoter dans une cuisine sans condition d'hygiène est moralement mieux qu'un accès à l’hôpital encadré par la loi... Simone Veil a très bien fait d'amener le débat sur le désordre provoqué par une loi massivement non respectée au lieu de parler morale (ex procès de Bobigny, manifeste des 343 salopes, ...). D'ailleurs personne n'a dit qu'une IVG est anodine, j'ai des amies qui ont pris cette décision comme j'ai déjà vu des jeunes filles de 16 ans être mamans de bébé de 2 ans et la galère qu'était leur vie et celle de leur enfant. Personnellement je ne juge aucune de ces femmes mais je veux que le choix existe! Ensuite je ne pense pas que tu puisses dire que Badinter se prenne pour "un grand héros" qui vient après la bataille, c'est une féministe engagée qui a vécu cette époque riche pour l'émancipation des femmes et qui témoigne. Enfin en 9 min, l'essentiel a été dit sur le vote de cette loi, toi tu veux parler d'autre chose donc à toi de développer ce qui t'interpelle mais la concision est une vertu appréciable dans une société où l'information va très vite et où les gens ne veulent pas attendre.
C'est mon simple avis sur ce que tu as marqué et je te remercie d'avoir clarifié ton opinion car c'est intéressant.
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  gigue le Sam 29 Nov - 12:49

Atalante dit les choses si bien...

Et par rapport à ce "droit à la vie", il me semble que l'on a parfois tendance à oublier les enfants et leur avenir. Culpabiliser les femmes est facile. En revanche, quelle est la responsabilité humaine d'amener sur cette terre maltraitée encore d'autres humains, pour y faire quoi ? Et quelle est la responsabilité des hommes là-dedans ? Si ces humains naissent dans des conditions qui leur permettront de devenir des acteurs responsables de leur avenir, ok, mais faut-il ajouter de la souffrance à la souffrance ? (Le cas le plus odieux de l'interdiction de l'avortement est celui du viol.)
Brecht le rappelle dans La vie de Galilée (qui passe au TNT en ce moment), des gens ont longtemps été des bêtes de somme (des paysans en l'occurrence, en Italie) sans âme pour nourrir et enrichir le clergé catholique. Brecht mentionne l'homme qui n'a plus de dos et la femme qui n'a plus de sexe (d'avoir été enceinte toute sa vie...). Il faut encore aujourd'hui rappeler l'hypocrisie chrétienne et réfléchir au "droit à la vie" dans une société qui reste encore, même en France, violente.
avatar
gigue

Messages : 673
Date d'inscription : 14/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Sam 29 Nov - 18:09

Tu as développé un argument pour lequel je n'avais fait qu'une allusion mais je pense aussi que faire naître un enfant que l'on  ne peut/veut assumer, que l'on abandonne,... n'est pas non un don de vie pour cet être qui grandit en sachant qu'il n'est qu'un accident ou pire. Et je n'ai même pas évoqué les infanticides, maltraitances ... lors de ma précédente vie d'hétéro, je me suis souvent posée cette question "que ferais-je si cela m'arrivait ?" et heureusement, je n'ai jamais eu besoin d'y répondre ... je me souviens même d'avoir discuté avec des amis des avortements lorsque l'enfant est diagnostiqué trisomique ... et les arguments et choix sont toujours personnels et doivent être respectés.
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Clarifications

Message  Mangouste le Dim 30 Nov - 20:11

Avant de répondre aux différentes questions / affirmations, je précise deux ou trois choses :
- Etre contre le principe de l'avortement ne revient pas à être contre une loi qui garantit une certaine sécurité à des femmes qui se trouvent dans l'obligation de recourir à l'IVG. J'ai moi aussi vu "Une affaire de femmes", avec Huppert, et on a suffisamment entendu parler du sujet pour savoir ce qu'étaient les conditions avant la loi.
- Je me garderais bien de porter un quelconque jugement sur les femmes qui y ont (eu) recours, je ne sais pas ce que j'aurais fait dans pareil cas, et c'est très facile de se prononcer quand on ne vit pas certaines réalités.

Lorsque je parle d'"alternative", je parle d'associations qui se proposent d'accompagner les femmes qui se retrouvent enceintes alors que ce n'était pas voulu, qu'elles gardent l'enfant ou pas in fine.
Quand je parle de gens qui se prennent pour des héros, je ne parle pas de Badinter mais du journaliste.
Après il est évident qu'une femme et un embryon de quelques semaines ne peuvent pas être mis sur le même plan ... mais avant d'être femme on a aussi été embryon...
Lorsque tu dis "hypocrisie chrétienne", Gigue, tu entends quoi ?
Et il me semble que l'on ne peut pas préjuger de ce que feront les enfants que nous mettons au monde ! Après il est de la responsabilité de chacun de faire au mieux.
Bref, sujet délicat.
Après, par rapport aux enfants trisomiques (et là encore, aucun jugement) je trouve qu'il y a une certaine contradiction à revendiquer un droit à la différence d'un côté et le nier complètement de l'autre.

Mangouste

Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 28
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Mangouste le Dim 30 Nov - 20:17

Je précise juste le sens de ma dernière phrase : revendiquer le droit à la différence quand on est homo, ou noir ... et le nier quand il s'agit d'accepter des gens qui ne rentrent pas dans les clous parce qu'ils sont malades, déformés, ou trop gros ou trop petits !

Mangouste

Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 28
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Dim 30 Nov - 20:20

Mangouste a écrit:Avant de répondre aux différentes questions / affirmations, je précise deux ou trois choses :
- Etre contre le principe de l'avortement ne revient pas à être contre une loi qui garantit une certaine sécurité à des femmes qui se trouvent dans l'obligation de recourir à l'IVG. J'ai moi aussi vu "Une affaire de femmes", avec Huppert, et on a suffisamment entendu parler du sujet pour savoir ce qu'étaient les conditions avant la loi.

Pour ma part, je tire mes connaissances de mes études d'Histoire et de mon métier ainsi que de ma vie de femme .... et non d'un film ....


Dernière édition par Atalante le Dim 30 Nov - 21:58, édité 2 fois
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Dim 30 Nov - 20:22

Mangouste a écrit:Je précise juste le sens de ma dernière phrase : revendiquer le droit à la différence quand on est homo, ou noir ... et le nier quand il s'agit d'accepter des gens qui ne rentrent pas dans les clous parce qu'ils sont malades, déformés, ou trop gros ou trop petits !

justement je qualifiais ça d'eugénisme lors de la discussion passée mais je ne forcerai pas une femme à garder un embryon qu'elle ne veut pas et je ne la jugerai pas
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Dim 30 Nov - 20:29

Mangouste a écrit:Lorsque je parle d'"alternative", je parle d'associations qui se proposent d'accompagner les femmes qui se retrouvent enceintes alors que ce n'était pas voulu, qu'elles gardent l'enfant ou pas in fine.

comme le planning familial ....
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  choumi le Dim 30 Nov - 22:43


Après, par rapport aux enfants trisomiques (et là encore, aucun jugement) je trouve qu'il y a une certaine contradiction à revendiquer un droit à la différence d'un côté et le nier complètement de l'autre.
[/quote]

....pour moi, c'est plus complexe que ça pour les enfants handicapés... j'en parle un peu car mon oncle est handicapé mental....
ça été dur pour lui parfois mais surtout difficile à certains moments et lourd à porter pour mes grands-parents et notamment ma mère qui s'en occupait beaucoup! J'ai partagé de supers moments avec lui ... mais jamais je n'accepterai les expressions du style "c'est un cadeau de dieu" (ou autres) que les ami-es catholiques (de droite et bien trad') s'empressaient de dire.....

Donc mangouste , ce n'est peut-être pas tant de l'eugénisme pur ni une négation de la différence.... mais peut-être aussi se rendre d'une certaine réalité pour ces cas d'avortement!

Et puis autre cas : il y a une élève de mon lycée qui a avorté et a dû faire face à des réactions hostiles, de dédain, du dégoût et des nombreuses moqueries, de la part de certains jeunes ..... donc je veux aussi dire que peut-être le prochain "acte" de cette loi serait d'arrêter toute forme de "victimisation" (déguisée ou non) !

.... cela étant ma vision des faits ! Smile

choumi

Messages : 560
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Belette de la bruyère le Dim 30 Nov - 23:20

C'est bien facile de parler de tout cela et s'indigner devant le principe de l'avortement, c'est d'autant plus facile qu'en tant que lesbienne, il est quasi-assuré de ne jamais être confronté a la situation d'une grossesse non-désirée, d'une grossesse à risque ou d'une grossesse avec des malformations de l’embryon, bien installées dans le fauteuil comme tu dis !

Il me semble que pour les IVG, il faut pré-alablement une visite chez le medecin, puis un délai de réflexion d'une dizaine de jour, puis une autre visite chez le médecin, puis un rendez-vous au centre qui pratiquera l'IVG (planning familiale) , avant la prise de contact avec l'hopital qui pratiquera l'intervention, puis attendre le jour définis pour l'intervention. Il me semble qu'il y a une écoute, une réflexion et un accompagnement déjà assez conséquents... Alors une solution alternative? je ne vois pas.. !!  un stage chez pro-life ou un rendez vous chez monsieur le curé? Laughing
avatar
Belette de la bruyère
Membre

Messages : 1010
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Lun 1 Déc - 8:04

Juste pour approfondir ce que dit  Choumi, lorsque je raisonnais en parlant d'eugénisme, une amie m'a raconté qu'elle avait une sœur handicapée et que cela avait été une vraie souffrance pour elle car toute l'attention de ses parents avait été captée par cette enfant et du coup elle avait grandi en se sentant transparente, peu aimée ... donc un enfant handicapé est une charge immense et irréversible et je peux comprendre qu'une femme ne veuille ou ne puisse l'accepter.

Ensuite, Belette, tu as raison de souligner qu'un avortement ne se fait pas dans la minute et dans certains départements, il y a un délai assez long d'attente qui parfois le rend impossible car les cliniques privées ne veulent pas le faire (pas assez rentable) et que les médecins peuvent refuser d'après la loi. Ma sœur avait fait un travail de Master 2 de sociologie qui montrait cela dans la région parisienne.

Pour ce qui est de l'hypocrisie chrétienne, Gigue tu me pardonneras, je commence à répondre à la question qui t'est adressée, je me souviens de l'histoire d'une petite fille brésilienne abusée par son père, elle a fini par tomber enceinte à 9 ans mais les médecins jugeaient dangereux de poursuivre la grossesse. Elle a donc avorté et l'Eglise l'a excommuniée, par contre le père reste un bon catholique car il s'est confessé donc tout va bien. Je pourrais ajouter la consigne d'abstinence que l'on donne aux Africains pour ne pas avoir le SIDA .... que les prêtres commencent à la pratiquer et on verra ensuite pour le reste de la population! Laughing
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Mangouste le Lun 1 Déc - 19:02

Pour répondre à Atalante à propos du film Une affaire de femme : il est évident que ce que je connais du sujet n'est pas exclusivement dû au film, bien que ce medium puisse parfois être un support intéressant, je ne l'apprendrai pas à une ex étudiante en Histoire. C'est simplement que tes propres mots avaient fait ressurgir certaines images de ce film.

Pour ce qui est de l'eugénisme, Choumi, si l'on s'en tient à l'étymologie, qui peut être un bon début pour l'analyse d'un mot ou d'une notion, c'est du moins ce que j'ai appris pendant mes études de Lettres, cela vient du grec "eu", qui signifie "bon" et de "genos" qui signifie "race" : l'eugénisme a donc pour but de créer une race la meilleure possible, en favorisant les forts au détriment des faibles (c'est schématique). On ne peut donc pas parler de moitié d'eugénisme ou d'eugénisme à moitié.

Après il est certain que l'on peut tous évoquer l'exemple de telle ou telle personne de notre entourage qui nous a confié ses difficultés à élever ou à vivre avec une personne handicapée  : je n'ai pas eu à vivre avec un proche handicapé donc là encore je me garderai de porter un jugement (et ce ne sont pas de vaines précautions oratoires ) mais j'estime que je peux quand même avoir un avis sur la question, qui participe d'une certaine conception de la vie. Et puis je doute que l'on puisse faire avancer le débat à coup d'exemples (on peut aussi parler de cas, où, au contraire, la famille s'est resserrée autour de l'enfant malade), qui certes peuvent être éclairants, mais qui ne résolvent pas le problème d'une loi à édicter : une loi, par principe, c'est universel (même si ça se fonde sur des réalités humaines).

En tant que lesbienne je suis moins concernée par la question de l'IVG : finement observé Belette, et d'ailleurs ai-je asséné des vérités définitives sur le sujet ? Non, j'essaie juste humblement de réfléchir sur ces questions qui, sans peut-être me concerner directement me posent problème et m'interpellent. J'estime que c'est aussi mon devoir de citoyenne.

Quant aux prêtres pédophiles et à la décision d'excommunier la petite fille violée c'est intolérable. Mais c'est tellement facile de ne voir que ça, qui est énorme, c'est certain, mais qui masque la volonté (portée par ce même pape dont le discours sur l'abstinence est d'ailleurs bien raccourci par la plume d'Atalante) de révéler ces affaires aux grand jour, de punir ceux qui ont commis ces actes, de reconnaître les victimes, de leur demander pardon. (Et que peut-on dire alors de l'Education Nationale ? Il y a bien des pédophiles en son sein et ce n'est pas pour autant que tous les profs sont pédophiles ... ) Vision qui masque aussi toutes les actions menées par des religieux ou des laïcs pour rendre ce monde un peu plus beau, actions menées par ceux qui donnent leur vie parce qu'ils croient que l'homme vaut le coup qu'on se bouge pour lui, ceux qui croient que le message d'amour de Dieu peut se vivre au quotidien : les Guy Gilbert, les Mères Thérésa, et tous ceux que l'on ne connaît pas mais qui œuvrent silencieusement. Ceux qui vivent à fond le message des évangiles.

Mangouste

Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 28
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  choumi le Lun 1 Déc - 19:36

à la légère différence que les fonctionnaires de l'Education Nationale peuvent avoir des relations sexuelles....
alors que les hommes ou femmes de l'Eglise (hormis certains pays certes) ne peuvent (oui je sais aussi que c'est un choix voulu de chasteté) pas sous peine d'excommunication....
alors tu m'excuseras ... mais qu'une vie de chasteté implique parfois certains "débordements" (si on peut appeler cela comme ça!) ne m'étonne pas tant.... (d'ailleurs, je n'ai jamais compris en quoi il/ elle serait moins religieuse ou impliquée dans ces cas de mariage ou relation mais bon.... c'est un autre débat....)
Pour les gens engagés et religieux, je pense que tout le monde est d'accord avec toi et moi la première (tant que cet engagement n'a pas valeur de prosélytisme et d' "enrôlement" bien sûr) mais je pense toutefois que tu dévies légèrement Smile
par contre, pour le message du pape.... bla bla bla et bla bla ...même si oui je sais qu'il a ouvert un espace de discussion et se veut plus "moderne" sur certaines choses.... en même temps, il lui reste du sacré boulot ....!!!
Ce que je voulais dire par eugénisme (dont je connaissais l'étymologie), c'est qu'on ne peut pas associer un terme aussi fort (et impliquant tant de choses) à des personnes avortant de fœtus mal formés ou autres.... mais je n'ai jamais dit que c'était une question simple, légère et rapide pour les personnes intéressées...(mais ce n'est pas pour ça qu'il faut créer des sentiments de culpabilité!!)

voilà....euh bonne soirée à toi! Smile


choumi

Messages : 560
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  choumi le Lun 1 Déc - 19:42

pour revenir sur l'exemple d'une famille avec un enfant handicapé (et dans le cas de ma famille), ils/elles se sont rapproché-es et resséré-es (je suis d'accord sur ce point avec toi)....mais il faut arrêter de voir le handicap comme un paradis.... il y a de supers moments certes (et je pense que pour moi aussi, c'est une belle expérience et qu'on en ressort un pu grandi)mais il existe toujours des moments difficiles....
et là j'ai la désagréable impression d'entendre le discours idéalisé des amies de ma mamie très impliquées dans l'Eglise.... Evil or Very Mad

choumi

Messages : 560
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Lun 1 Déc - 21:18

En plus si je peux me permettre puisque tu me cites dans ton post ce que je prends pour un compliment, tu parlais de diversité des "contre" et finalement tu nous donnes le même discours entendu depuis des décennies .... et il est une évidence que tu ne veux pas entendre ou ne peux pas comprendre, que l'on ne force pas une femme à avoir un enfant qu'elle ne veut pas ! ce n'est pas une aide financière, un accompagnement moral, une vision religieuse, la peur de l'enfer qui lui feront changer d'avis!
Pour l'étymologie, ne t'inquiète pas, tu as affaire à des personnes cultivées qui te comprennent sans avoir besoin que tu prennes un ton professoral pour leur expliquer un mot que l'on trouve dans n'importe quel dico et ensuite tant mieux si tu fais ta culture à partir de films, c'est ce que je conseille à mes élèves.
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  gigue le Lun 1 Déc - 21:48

Le débat se complexifie ! Laughing

Oui Atalante, j'ai fait dévier le débat vers le point de vue des enfants, parce que tu avais répondu quant au point de vue des femmes. Et c'est de mon point de vue personnel d'enfant que je suis partie. Ma mère n'a pas avorté de moi. Elle ne pouvait le faire. Alors certes, je suis contente de vivre, je sais que je suis une privilégiée sur cette planète, et je n'ai pas à me plaindre au regard des masses qui souffrent de violences, de la faim, etc... Cependant, quand je considère les décades qu'il m'a fallu pour ne serait-ce que voir les casseroles que je me traîne depuis ma naissance, je suis atterrée. Et je porte encore en moi une culpabilité d'être née.
Et je le redis, on ne parle pas assez des hommes, de la responsabilité des pères. Si la mère avorte, alors l'homme n'a pas de compte à rendre, mais, quid de tous ces géniteurs qui disparaissent dans la nature, laissant la mère seule ? Notre société mets encore trop de pression sur les femmes, et laisse encore les hommes libres, inconséquents et irresponsables.
Je commence à peine à être capable de nourrir un peu de colère contre mon père !

L'hypocrisie chrétienne ? C'est que la religion a été et reste un métier d'homme. Derrière une prétendue foi, l'aliénation des masses a servi a nourrir des curés. En lisant Le Rouge et le Noir (oui, il était temps ! Laughing ), je constate avec tristesse à quel point on n'apprend rien. Je ne m'en prends pas à la religion en tant que pensée mystique et nourrissante, dont je ne nie pas l'intérêt et l'utilité, mais à la religion en tant qu'obéissance servile et irréfléchie. La foi aveugle n'est-elle pas la négation de l'humanité (le fait d'être humain, d'être apte à penser pas soi-même) ? Pour me recentrer sur le sujet, je pense que les curés ont été pour les naissances pour de mauvaises raisons, pour produire de la clientèle, comme on dirait aujourd'hui. Non pas de la chair à canon, mais de la chair à payer la dîme... De plus, comment des hommes ont-ils pu, et continuent-ils de dire aux femmes ce qu'elles doivent faire ? Quel serait le point de vue d'une papesse mariée qui serait enceinte tous les ans ? Car voilà ce que j'attends de l'église catholique. Non seulement le mariage homo à l'église, comme cela s'est déjà fait par le passé, mais des curées, et le mariage des prêtres.
avatar
gigue

Messages : 673
Date d'inscription : 14/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  kaouète le Mar 2 Déc - 2:30

« La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède. » Voltaire

Je suis loin d’égalée votre culture, et je me trompe même souvent de mots…bref je crois qu’il est important de respecter le point de vue de chacune …
Peut être que les chrétienn(e)s homos créeront un mouvement et que l’église s’ouvrira… ça avance… Peut-être aussi que mon point de vue est utopique…

Ce n’est pas parce qu’on a le droit d’avoir des relations sexuelles, qu’un prof, un prêtre, un gardien(ne) de prison, un père/mère de famille (...)excuse la pédophilie, l’inceste.. Je ne dis pas que c'est ce qu'il a été écrit mais c'est ce que cela pourrait sous entendre. Il faut pouvoir rester vigilant sur ce que nous diffusent les médias (et je crois, que c’est l’élément premier de cette réflexion qui a dévié …) montage, statistiques….mais je ne vous apprends rien.

Une petite anecdote, il se trouve que j’ai accouché par césarienne. Pour ma seconde, j’ai été en salle de réveil, à côté de jeunes filles venant de subir un IVG… L’erreur est humaine et personne n’est parfait, mais cela pose question sur l’accompagnement en clinique (semi publique semi privé)??

Il n’existe de mère parfaite (un ouvrage « la mère suffisamment bonne », Winicott) on fait au mieux avec son parcours, ses casseroles, parfois. Mais on ne peut juger ni l’enfant, ni la mère… Chacune avance comme elle peut...
avatar
kaouète

Messages : 499
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Atalante le Mar 2 Déc - 6:58

Le débat porte sur la diversité des arguments des anti avortements que nous vantait Mangouste et pas une pseudo manipulation des médias .... faut arrêter la paranoïa des méchants journalistes, c'est la philosophe Badinter qui parlait et ce qu'elle disait correspondait à la réalité!
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  kaouète le Mar 2 Déc - 8:34

Mangouste a écrit:
Quand je parle de gens qui se prennent pour des héros, je ne parle pas de Badinter mais du journaliste.
in fine.

J'ai du lire trop vite, ou ne m'attacher qu'à cette phrase(de la conclure que finalement cela pouvait etre la mise en forme du reportage qui pouvait etre remise en question...).

Mais c'est l'avantage d'un forum... Tout le monde est libre d'exprimer son point de vue. On ne peut pas toutes avoir la même lecture de ce que nous lisont, me semble t-il. Il y' a des éléments auxquels nous seront plus sensibles que d'autres; Bref c'était tout simplement un petit commentaire Smile
avatar
kaouète

Messages : 499
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  aramouznille le Mar 2 Déc - 12:59

Bonjour,
c'est la première fois que sur ce site je ressens de la colère voire une certaine forme d'agressivité.
Je vais donc essayer de vous donner mon opinion en toute sérénité, sans jugement je l'espère, sans stigmatiser qui que ce soit, mais avec un parti pris certain!!!!
Je suis pour l'avortement, je suis en fait toujours pour que l'on laisse les femmes faire ce qu'elles veulent de leur corps, car elles sont suffisamment douées de conscience pour cela, n'en déplaisent à certains machistes.
Je pense fondamentalement que les incestes, les viols, la pédophilie ne sont pas des actes uniquement sexuels, se sont avant tout des actes de violence, de haine et d'humiliations, ce sont des actes commis par des pervers où la personne qui en est victime l'est avant tout parce qu'on fait d'elle (garçons, filles, enfant, adulte...) un objet. Tant qu'il y aura des personnes considérant principalement le corps des femmes et les femmes elles mêmes(se sont elles, c'est nous la plupart des temps) comme un objet nous aurons des viols, des incestes et des personnes anti-avortement de tous bords et, pire que cela, une société incapable de défendre leurs droits à l'équité et la justice.
Je suis convaincue que si les femmes étaient considérées comme des personnes dignes d'intérêt, de considération et de payes suffisantes, alors il pourrait exister des structures avec des moyens financiers pour accueillir sans jugement des femmes qui souhaitent garder leur bébé alors qu'elles sont obligées aujourd'hui, acculées, d'avorter car elles n'ont pas de métier pérenne, de paye suffisante, de sentiment de sécurité, de certitude de pouvoir élever leur enfant dans les meilleures conditions possibles. Si nous étions dans une société juste et égalitaire, les femmes pourraient se défendre, travailler de manière non précaire, avoir des payes à la hauteur de leurs capacité, être en sécurité et élever sereinement leurs enfants si elles en veulent. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.
Quant à la religion, force est de constater que qu'elle quelle soit, elle a toujours condamné, aliéné, interdit, mutilé, diabolisé, utilisé, stigmatisé les femmes. Pourtant il y a des messages d'amour dans toutes les religions, pourtant il y a des croyants respectueux, pourtant il y a de belles personnes dans toutes les religions.... Oui, mais! Ce sont les religieux qui lapident, voilent, interdisent l'accès de tel ou tel espace public aux femmes, qui font d'elles des vierges, des catins, ou la source de tous les maux de l'humanité, ce sont les religions qui exigent des femmes d'être soumises à l'homme, de lui obéir comme elles doivent obéir à Dieu. Alors quand ces religieux ont des arguments anti-avortement, je ne les écoute pas car ils partent du postulat de base que c'est aux hommes de décider pour les femmes et je crois que c'est cela l'hérésie ultime.
avatar
aramouznille

Messages : 318
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 47
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit rappel historique par rapport à la loi Veil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum