Derniers sujets
» Interdiction de Rire...
Sam 24 Juin - 12:58 par jersey

» jukebox
Mer 14 Juin - 7:31 par Nhkln

» Pour pas être sérieux
Mar 13 Juin - 14:46 par jersey

» Petites réflexions personnelles et autres débiltés
Dim 11 Juin - 21:39 par Nhkln

» Le plan A
Jeu 8 Juin - 16:57 par Titi

» re que célébrez vous aujourd'hui...
Mer 31 Mai - 16:42 par Nhkln

» Il semblerait que...
Mer 31 Mai - 16:40 par Nhkln

» Qui connaît?
Sam 20 Mai - 8:02 par kaouète

» Quête
Ven 19 Mai - 10:04 par Nhkln

ACTUALITE
 
Partenaires
créer un forum

BIUTIFUL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BIUTIFUL

Message  batoucada le Lun 21 Nov - 19:36

http://www.arte.tv/guide/fr/061682-000-A/biutiful
a voir ou a revoir sur ARTE +7

Dans les bas-fonds de Barcelone, les derniers jours d’un petit trafiquant et père de famille en sursis, avec Javier Bardem à son meilleur. Un drame noir et crépusculaire signé Alejandro González Iñárritu.
Dans les quartiers pauvres de Barcelone, jungles oubliées d’immigration clandestine et de trafics en tous genres, Uxbal, intermédiaire sur la brèche et médium à ses heures, s’échine à élever seul sa fille et son fils, entre deux passages de leur mère, paumée et bipolaire. Une existence en zone grise, entre flics corrompus, Chinois exploités et sans-papiers africains. Jusqu’au jour où il apprend qu’un cancer ne lui laisse que quelques mois de sursis. Uxbal tente alors de mettre de l’ordre dans sa vie et de préparer sa sortie...

Entre-deux mondes

Introduit par un troublant préambule – un rendez-vous dans la neige entre deux hommes (ou fantômes) −, Biutiful met en scène le temps compté d’un père, malhonnête autant que brave, dans une ville gangrenée par la misère, comme lui par le cancer. Boîtes de nuit sordides, lumières sales… : filmant avec virtuosité les bas-fonds de Barcelone, Alejandro González Iñárritu semble ici rendre hommage au cinéma expressionniste. Dans cet entre-deux mondes, Uxbal (Javier Bardem, bouleversant de présence physique et de vulnérabilité) se débat dans un combat perdu d’avance, tour à tour minable et figure paternelle armée de courage, soucieuse de transmettre à ses enfants ce qu’il a de meilleur tant qu'il en est encore temps. Ce concentré d’humanité éclaire de fulgurances ce drame crépusculaire, hanté par une mondialisation laminant les êtres.
avatar
batoucada

Messages : 32
Date d'inscription : 29/09/2016
Age : 52
Localisation : auch

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum