Derniers sujets
» jukebox
Aujourd'hui à 16:27 par Nhkln

» Pour ne pas mourir 100% idiote
Jeu 7 Sep - 12:39 par jersey

» 120 Battements...
Mar 22 Aoû - 10:35 par kaouète

» Le plan A
Lun 21 Aoû - 13:00 par Nhkln

» L'art de perdre son temps en photos
Ven 18 Aoû - 10:13 par Titi

» PMA
Dim 16 Juil - 11:12 par Nhkln

» Interdiction de Rire...
Sam 24 Juin - 12:58 par jersey

» Pour pas être sérieux
Mar 13 Juin - 14:46 par jersey

» Petites réflexions personnelles et autres débiltés
Dim 11 Juin - 21:39 par Nhkln

ACTUALITE
 
Partenaires
créer un forum

Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romain Gary

Message  sarahyanne le Jeu 15 Mar - 12:37

Je ne sais pas si certaines ont déjà lu Romain Gary ou Emile Ajar (pseudo que l'auteur a prit pendant quelques années et qui lui a permit d'obtenir deux fois le prix goncourt).
Il s'agit d'un auteur capable d'écrire avec une grande douceur :
4ème de couverture de La Promesse de l'Aube :
À l'aube de la vie, le narrateur se fait une promesse : ces années qui l'attendent, il les déposera aux pieds de sa mère pour réparer toutes les souffrances qu'elle a endurées. Il tâchera de combler tous ses désirs et de compenser par la gloire les humiliations que cette Russe immigrée, seule et sans un sou, a dû subir pour pouvoir déposer avec fierté, tous les jours, le bifteck du déjeuner dans l'assiette de son fils unique et adoré, ne se réservant que le gras de la cuisson. Avec admiration, humour et lucidité, ce fils fait le récit de leur parcours de la Pologne à la France. Ce roman autobiographique, qui s'appuie sur un langage poétique d'une grande pudeur, est un élan prolongé d'amour, et peut-être de rancoeur d'avoir été trop aimé. De la carrière militaire et diplomatique de Gary à sa réussite littéraire en passant par ses rapports humains, tout est vu à la lumière de l'amour de cette mère au caractère entier, émouvant, mais également envahissante et insupportable. Au seuil de sa vie, le narrateur aura donc respecté son serment ; mais la vie, elle, n'aura pas tenu parole, ne comblant jamais le vide que l'absence de cette mère formidable aura laissé dans la poitrine du héros.
Mais aussi de relater des faits de société violents :
4ème de couverture de Chien Blanc :
Chien Blanc raconte l'histoire de Batka, un grand berger allemand qui fait irruption dans la vie de l'auteur et de sa femme, la célèbre actrice Jean Seberg. L'action se déroule en Californie, puis en France, au début de 1968, en pleine lutte des Noirs pour leurs droits civiques et pendant les émeutes raciales qui suivent l'assassinat de Martin Luther King.
Jean Seberg est à cette époque très engagée personnellement aux côtés des Américains Noirs.
Au grand dam de ses nouveaux maîtres, Batka se révèle être un Chien Blanc c'est-à-dire un chien élevé dans un des états du Sud et dressé férocement contre les Noirs.
Ne pouvant se résoudre à l'abattre et refusant l'irrémédiable, Romain Gary décide avec l'aide d'un Noir, Keys, de ré-éduquer le chien.


Comme vous l'aurez compris : suis fan!!!
avatar
sarahyanne

Messages : 49
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 39
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message  CAB le Jeu 15 Mar - 15:16

ma foi bon choix Smile

_________________
What I do is I collect stories - Utah Phillips
avatar
CAB
Membre

Messages : 1936
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 44
Localisation : Pas loin de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cabscorner.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message  Loula le Ven 16 Mar - 9:49




Comme je suis heureuse de lire ce sujet et d'avoir l'occasion d'échanger sur Romain Gary.
Personnellement je suis fan aussi... et pas seulement de son oeuvre, mais aussi du personnage... dont la vie est un véritable roman... aussi énigmatique qu'envoutant.

Il suffit de voir ma signature pour comprendre que j'aime beaucoup l'auteur, son style et son propos.
Romain Gary était un être tout à fait double, en maitrise j'ai fait un mémoire sur la double culture qui se transpose dans un nécessaire dédoublement littéraire selon moi et Romain Gary était un de mes auteurs d'étude, tout comme Marguerite Duras et Nathalie Sarraute... mais des trois il a été le sujet le plus passionnant tant sa vie a influencé son oeuvre et son oeuvre pénétré sa propre existence.

Il est clair que si vous ne connaissez pas l'auteur, vous ne serez pas déçu par la lecture de La Promesse de l'aube qui est un de ces plus beaux ouvrages... et du côté d'Emile Ajar, la Vie devant soi est un pur chef d'oeuvre de sensibilité.

Quand même c'était un formidable pied de nez à l'institution littéraire que d'être parvenu à obtenir le Goncourt sous deux identités distinctes... Romain Gary rêvait de se réinventer, d'être autre... de se berner et il aura même réussi à berner la crème de la crème... le jury du Goncourt qui ne sera pas même parvenu à reconnaitre son style sous la plume d'Emile Ajar.
Cela a dû être tout à fait jouissif et on peut lui tirer notre chapeau : c'est du grand art !
avatar
Loula
Membre

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 38
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum