Derniers sujets
» La disparition...
Jeu 16 Nov - 22:14 par Sandrillonne

» Au revoir là-haut
Dim 5 Nov - 19:51 par kaouète

» jukebox
Dim 5 Nov - 19:42 par kaouète

» Nicole Ferroni
Lun 23 Oct - 18:16 par jersey

» Alleluia :-D
Lun 23 Oct - 18:06 par jersey

» Besoin de voir du monde!!
Jeu 19 Oct - 21:51 par kaouète

» Je suis morte de faim et j'assume ! Fini la langue de bois !
Jeu 19 Oct - 6:47 par jersey

» Clar-T
Lun 16 Oct - 0:46 par kaouète

» Idées de lecture
Ven 13 Oct - 0:37 par kaouète

ACTUALITE
 
Partenaires
créer un forum

Questions existentielles ou remise en question ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Calamity le Mar 4 Mar - 11:18

Vous êtes-vous déjà posé les questions de savoir si vous êtes passé à côté de votre vie ? D'avoir raté quelque chose à un moment donné ? D'avoir perdu votre temps parce que vous n'étiez pas au bon endroit, parce que vous avez mis trop longtemps à admettre qui vous étiez ? Parce que vous n'aviez personne autour de vous comme… vous.
 
Et bien personnellement je le ressens tous les jours et je souris amèrement quand je me regarde. Non pas que je me dégoute, loin de là, je suis heureuse d'être ce que je suis et j'assume fièrement d'aimer les femmes. Mais j'ai l'impression d'avoir raté certaines années de ma vie, des années quasi inexistantes parce que je ne savais pas qui j'étais, ou oserai-je dire que je n'assumais pas qui j'étais. Aujourd'hui, quarantenaire, je vois ma vie défiler et je suis triste de constater que je n'ai pas profité de ma jeunesse comme j'aurai dû. J'ai peur de cet impact sur ma vie actuelle car je le ressens ainsi.
 
Je suis jalouse pour tout dire, j'envie toutes ces jeunes filles qui s'assument et profite de ce temps que pour ma part j'ai perdu. Jalouse de ne pas avoir vécu ce que j'aurai pu vivre quand j'avais 20 ans. Bon, cela dit, je ne suis pas encore un crouton, j'ai le temps de bien en profiter hein ?  Very Happy  Bref, je vous ai fait part de mes réflexions, de mon ressentis actuel, une envie soudaine de parler de moi, certainement parce que je ne connais encore personne ici, alors j'en profite.  Neutral
avatar
Calamity

Messages : 97
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  evelune le Mar 4 Mar - 20:54

ohhh que oui !!!


je regrette le temps que j'ai perdu, et que je perd encore dans cette indécision qui me bouffe mon existence

evelune

Messages : 62
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  CAB le Mar 4 Mar - 21:36

petite réponse rapide Smile

"bienvenue" au club poulette... mais dis toi que tu aurais pu t'assumer encore plus tard... Smile

et oui il te reste plein de belles années Smile alors profite Smile

_________________
What I do is I collect stories - Utah Phillips
avatar
CAB
Membre

Messages : 1937
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 44
Localisation : Pas loin de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cabscorner.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Calamity le Mer 5 Mar - 13:05

evelune a écrit:ohhh que oui !!!


je regrette le temps que j'ai perdu, et que je perd encore dans cette indécision qui me bouffe mon existence
Je suis de tout cœur avec toi, je pense que le plus important c'est d'avoir confiance en soi, de se sentir bien et de laisser faire les choses comme elles doivent arriver même si c'est toujours plus facile à dire qu'à faire.

CAB a écrit:petite réponse rapide Smile

"bienvenue" au club poulette... mais dis toi que tu aurais pu t'assumer encore plus tard... Smile

et oui il te reste plein de belles années :)alors profite Smile

Yes ! J'ai bien l'intention d'en profiter effectivement, la vie est trop courte pour se prendre la tête... merci.  Wink
avatar
Calamity

Messages : 97
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Belette de la bruyère le Lun 10 Mar - 13:21

Regarder le passé et ce que tu aurais pu faire à 20 ans ne sers a rien. N'ai pas de regrets, tu pensais faire au mieux, et tu as fait en tant que tel du haut de tes 20 ans. Very Happy 
Finalement, très peu de filles ont un destin aussi lisse que tu le décrit, avec la certitude dès le plus jeune age de leur identitié sexuelle.
Beaucoup mettent du temps a se découvrir, le chemin est parfois long.
avatar
Belette de la bruyère
Membre

Messages : 1010
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Sophie31 le Mer 12 Mar - 0:00

Oh comme je comprends tes questionnements... Je viens de m'inscrire sur ce cite à l'âge de 40 ans!!...après avoir vécu de nombreuses hésitations à l'âge de l'adolescence qui ce sont terminées par un mariage et des enfants. Mais le sentiment de ne pas être à ma place et d'être dans le "faire semblant" est devenu de plus en plus présent ... insupportable... alors un divorce et la certitude aujourd'hui de savoir qui je suis. Mais est ce des années perdues ou était ce un chemin nécessaire? Peut être que tous les doutes, les difficultés, les embûches mais tout ce que nous arrivons à surmonter alors que nous ne nous en sentions pas capables, tout cela nous construit et nous donne une force... Enfin... je l'espère...

Sophie31

Messages : 3
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 43
Localisation : launaguet

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  gigue le Mer 12 Mar - 7:52

Oui Sophie, je pense aussi que parfois certains cheminements, certaines étapes sont nécessaires, pour arriver à soi-même, du fait des contextes...
avatar
gigue

Messages : 673
Date d'inscription : 14/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  alice64000 le Lun 7 Juil - 8:31

on a toutes eu des années de perdu, du temps perdu, prise une mauvaise route… mais je pense qu'il ne faut pas regretter le passée. il est la pour ne pas refaire les même erreurs si erreurs il y a eu.
moi j'ai eu 4 ans de vie de couple qui n'a mener a rien avec quelqu'un qui ne me correspondez pas du tout mais je souhaitez ne pas être seule a l'époque alors j'était prette a me mettre avec la première personne venue, luit des mauvaises rencontres, des fausse routes, au total 6 années de perdu de 22ans a 30ans. aujourd'hui je vie dans un seul but réussir dans le domaine de l'audiovisuel et je m'y colle H24. il n'y a plus que sa qui compte pour moi,
si tu veux mon avis va de l'avant et pense a ton avenir. trouve ta voie.

alice64000

Messages : 8
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 34
Localisation : pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  evelune le Lun 7 Juil - 12:11

oui, je pense aussi qu'il faut que je suive ma voie mais c'est plus facile à dire qu'à faire ....

evelune

Messages : 62
Date d'inscription : 11/02/2014
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  alice64000 le Lun 7 Juil - 13:59

je suis dacort, parfois sa demande toute une vie. bon courage a toi

alice64000

Messages : 8
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 34
Localisation : pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  scorpion81 le Ven 5 Sep - 23:23

Je crois que l' on à toutes ressentis cela ,à un moment donner de notre vie .Je crois qu'il faut en prendre conscience et faire en sorte ( même si ce n es pas toujours évident ) de provoquer l' effet inverse .C est a dire vivre à fond ,comme si c était le dernier jour.Faire ce que l on aime.Et surtout ne plus ce poser de question.
avatar
scorpion81

Messages : 46
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 45
Localisation : Tarn sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

vie,

Message  choumi le Sam 6 Sep - 23:25

Si je puis me permettre (même si je me sens un peu en décalage du fait de mon âge...), à 43 ans ce n'est même pas encore la moitié d'une vie (Wink )donc comment pouvez-vous avoir le sentiment d'avoir perdu votre vie .... Wink))

choumi

Messages : 560
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Isis31 le Lun 8 Sep - 14:25

Le chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui te permet d'être qui tu es, belle continuation de route à toi sur les chemins de la folie, de la jeunesse, du lacher prise et de la vie

avatar
Isis31

Messages : 35
Date d'inscription : 30/08/2014
Localisation : Muret

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  lili31 le Mar 9 Sep - 18:19

Je pense que "chacune" a son chemin et que certaines arrivent à assumer très jeune et d'autres plus tard...mais il ne faut pas regretter tous ces moments de construction de soi...

lili31

Messages : 22
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  kaouète le Jeu 11 Sep - 0:18

" Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir" *Jean Jaures

On est maitre des choix que nous faisons, il faut voir le côté positif des choix même si parfois on a le sentiment de ne plus avoir le choix , d avoir fais un choix imposé par d autres, ou tt simplement la facilité, ou a un moment une evidence et puis ......
avatar
kaouète

Messages : 499
Date d'inscription : 20/06/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Sam 13 Sep - 19:49

Je m'aperçois que je ne suis pas la seule dans mon cas : un mariage, deux enfants, et un jour, un déclic suite à une rencontre : je suis attirée par les femmes ! Et une question : est-ce que je suis passée à côté de ma vie ? Est-ce que je me suis menti pendant tout ce temps ? Non. J'ai vécu (et bien vécu !) une belle tranche de mon existence, et maintenant que mon choix est fait et assumé (auprès de parents, amis et enfants), je n'ai qu'une envie : vivre ! Mais combien je comprends celles pour qui passer ce cap est difficile. Rome ne s'est pas faite en un jour. C'est un parcours parfois long et douloureux, mais qui, à mon avis, vaut la peine.
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  lili31 le Dim 14 Sep - 12:07

J'ai exactement les mêmes questions : un mari, des enfants, une maison et la sensation de passer a côté de ma vie...alors je suis en train de chambouler tout....mais après avoir parlé séparation je suis comme tétanisée et je ne sais plus quoi faire... Ce n'est pas simple...je navigue dans les méandres de la vie...j'aimerai que tout soit simple et clair...

lili31

Messages : 22
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Belette de la bruyère le Lun 15 Sep - 14:22

Pris le meme chemin que vous. Il faut une sacré dose de courage lorsque l'on a des enfants, et reussir a se défaire de la culpabilité dans ces moments là n'est pas évident... !!
avatar
Belette de la bruyère
Membre

Messages : 1010
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Stella81 le Lun 15 Sep - 17:15

Bonjour, moi aussi, je suis mariée avec deux enfants, j'ai 35 ans et j'ai eu une (brève) histoire toute récente avec une fille bien plus jeune que moi qui a tout chamboulé... Même si j'étais consciente d'avoir toujours été attirée par les femmes, j'avais quand même du désir pour les hommes... Mais depuis ça plus rien, je ne peux même plus regarder mon mari en face et je songe au divorce. C'est très dur de tout remettre en question et ça fait vraiment du bien de pouvoir en parler ici... J'espère pouvoir en discuter avec vous afin de réussir ce "cap"...
avatar
Stella81

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 38
Localisation : à côté de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Lun 15 Sep - 17:20

C'est parfois hallucinant : on croit être seule au monde avec un certain type de vécu, et on s'aperçoit que plein de gens ont vécu la même chose ! (ou presque). Pour moi, le plus dur et le plus important a été d'en parler à mes enfants... mais quelle délivrance ! Et quelle nouvelle complicité de savoir qu'ils ne sont pas plus "choqués" que ça ! A quiconque souhaite discuter sur ce sujet, je prends. Toujours des choses à dire, et avec grand plaisir. Smile
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ouiiiiiiii

Message  Isis31 le Mar 16 Sep - 9:52

Que c'est bon de vous lire et de me retrouver un petit peu, à travers chacune d'entre vous.
avatar
Isis31

Messages : 35
Date d'inscription : 30/08/2014
Localisation : Muret

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  aramouznille le Mar 16 Sep - 10:13

Si je puis me permettre mesdames,
vous seriez en couple avec un homme et attiré par un autre, vous auriez sans doute la même culpabilité.Le problème n'est pas l'homosexualité (pour moi ce serait même la solution) mais le fait que nous n'avons pas appris à accepter, accueillir et aimer ce que nous avons en nous. que ce soit l'homosexualité, des fantasmes ou des envies.
avatar
aramouznille

Messages : 318
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 47
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Mar 16 Sep - 11:01

Ah mais je suis très d'accord avec toi ! Pour moi, la culpabilité n'est là que si on fait souffrir l'autre (homme ou femme, peu importe). Quand on a en face une personne intelligente qui comprend ce que l'on ressent et qu'on arrive à l'expliquer, quand on arrive à se séparer sans faire de dégâts autour de nous, alors je trouve que c'est une réussite. Accepter son homosexualité, se séparer d'un homme avec qui on a eu des enfants, et parvenir à rester amis, c'est possible. Quand je parle de chemin long et douloureux, c'est par rapport à moi-même. Ce qui nous rapproche dans ce sujet, c'est le "déclic" survenu plus ou moins tard. Ensuite à chacune de voir si elle souhaite assumer ou pas. Pour ma part, c'est fait. Le problème réside avant tout dans le choix de la personne avec qui partager sa vie (ou une tranche de vie), et, comme tu le dis si bien, dans l'amour et l'acceptation de ce que l'on est.
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  CAB le Mar 16 Sep - 11:24

je nuancerais juste un peu Smile

quand tu dis :

entrechat a écrit:Pour moi, la culpabilité n'est là que si on fait souffrir l'autre (homme ou femme, peu importe). ../.. quand on arrive à se séparer sans faire de dégâts autour de nous, alors je trouve que c'est une réussite.

je te trouve un peu "dure" et je pense que tu n'es hélas pas la seule à être aussi dure avec toi même, c'est pour ça que je me permets d'intervenir sur ce point Wink une rupture c'est triste, c'est de toute façon toujours perçu comme brutale par celui ou celle qui est quitté mais ça l'est aussi pour l'autre, c'est la fin d'une partie de nos rêves, bref c'est très dur. mais ça n'est pas pour ça qu'il y a un coupable ou que quelqu'un, en général celui ou celle qui quitte, doit ressentir de la culpabilité. on ne décide pas d'aimer et on ne décide pas de ne plus aimer. donc on n'a pas a se sentir coupable de ne plus aimer. c'est triste, c'est tout.

après effectivement, reste à gérer la séparation, ce qui n'est pas forcément simple, surtout s'il y a enfants, biens en communs, etc. et de toute façon cela fera des dégâts collatéraux : famille, amis... parce que c'est triste. et c'est là que je te rejoins : il vaut mieux alors que la personne en face et les personnes autour se comportent intelligemment parce que sinon... ça peut virer à la guerre et là, c'est terrible. et pour ceux ou celles qui se comportent mal à ce moment là, là il y a pour moi raison de culpabiliser Wink

_________________
What I do is I collect stories - Utah Phillips
avatar
CAB
Membre

Messages : 1937
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 44
Localisation : Pas loin de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cabscorner.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Mar 16 Sep - 11:50

Tu as tout dit, Cab. Smile On ne décide pas de nos attirances ni de nos sentiments. Parfaitement bien résumé. Merci. Smile
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum