Derniers sujets
» La disparition...
Jeu 16 Nov - 22:14 par Sandrillonne

» Au revoir là-haut
Dim 5 Nov - 19:51 par kaouète

» jukebox
Dim 5 Nov - 19:42 par kaouète

» Nicole Ferroni
Lun 23 Oct - 18:16 par jersey

» Alleluia :-D
Lun 23 Oct - 18:06 par jersey

» Besoin de voir du monde!!
Jeu 19 Oct - 21:51 par kaouète

» Je suis morte de faim et j'assume ! Fini la langue de bois !
Jeu 19 Oct - 6:47 par jersey

» Clar-T
Lun 16 Oct - 0:46 par kaouète

» Idées de lecture
Ven 13 Oct - 0:37 par kaouète

ACTUALITE
 
Partenaires
créer un forum

Questions existentielles ou remise en question ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Stella81 le Mer 17 Sep - 9:14

Merci beaucoup Entrechat ! J''ai mal parce qu'on est forcément déçue par ce genre de réaction et puis perdre sa famille c'est toujours difficile... surtout pour mes enfants et en même temps c'est une libération car cela fait si longtempos que je vis pour les autres, que je m'attache à les rendre heureux dans mon illusion de bonheur... Mais je suis aussi très énervée contre moi d'avoir eu cette lâcheté durant tout ce temps, surtout envers mon conjoint... J'ai été un imposteur tout ce temps et ça c'est dur à accepter, encore plus que les réactions des gens autour de moi... Et je compte bien vous rencontrer ! Smile

Stella81

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Mer 17 Sep - 9:27

Peut-être que les membres de ta famille vont réfléchir et revenir vers toi, qui sait ? Vivre pour les autres, c'est bien, mais pas à son propre détriment. Tes décisions t'appartiennent ; personne n'a le droit de les juger, et rester en couple alors qu'on est malheureux juste "pour les enfants" est une mauvaise raison (à mon humble avis). Tu as bien fait de "sauter le pas". Et ne sois pas trop dure avec toi-même. "Imposteur" et "lâche" sont peut-être des termes un peu forts. Disons que parfois, il faut du temps pour accepter certaines choses. L'essentiel, c'est d'avoir pris la décision, le meilleure pour toi. Smile
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  aramouznille le Mer 17 Sep - 11:20

En tant que thérapeute, en tant qu'amie aussi,je prends souvent l'image de l'enfant qui apprend à marcher. Pour qu'il en soit capable, il faut du temps. D'abord physiquement et biologiquement, il y a une construction nécessaire de son appareil moteur, de son équilibre, puis il y a une autre construction, c'est celle de la confiance en soi parce qu'il en faut beaucoup pour s'élancer et pour trouver un moyen de tenir debout. Faut-il encourager l'enfant et le pousser ou faut-il le rouer de coup ou de remarques désobligeantes parce qu'il n'y arrive pas? Bien sûr, à moins que vous ne soyez des monstres, vous allez répondre qu'il faut de la patience, de l'amour, de la compréhension. si ça se trouve vous allez même me dire "mais ça va pas la tête?" et vous aurez raison.

Stella, tu as pris du temps pour déconstruire ce que l'on t'imposait et pour te construire toi. Et tu te juges sans cesse, te traitant d'imposteur. Je voudrais te dire que tu t'es élancée; tu as fait un pas, tu apprends l'équilibre entre ta vie de femme et ta vie de mère. Tu grandis, tu évolues. Bravo. Te punir ne t'apportera que des embûches et si je puis me permettre rester toutes ces années dans une vie qui ne te convenait pas, c'était ça la punition. Tu es libre, faut-il donc que tu continues à t'enfermer dans tes jugements?
avatar
aramouznille

Messages : 318
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 47
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Stella81 le Mer 17 Sep - 14:02

Merci à toutes ! Je ne sais comment vous remercier... Oui je me suis punie toutes ces années parce que je pensais sans doute que c'était ça le bonheur, ce que l'on m'imposait. Et mon mari m'aimait tant ! Je ne me suis jamais sentie à ma place, j'ai toujours l'impression qu'il me manquait quelque chose, je me voyais comme un monstre. Rencontrer d'autres personnes comme moi va me permettre d'avancer, de me dire que finalement je suis autant un être humain que les autres.
avatar
Stella81

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 38
Localisation : à côté de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Mer 17 Sep - 15:22

Un monstre, Stella ? Alors là, tu es VRAIMENT dure avec toi-même ! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis : le fait de ne pas être à ma place, d'avoir l'impression d'être un puzzle auquel il manque une pièce... Il y a quelques années, je n'aurais jamais pensé pouvoir discuter librement sur un forum comme celui-là. La honte d'avoir honte de ne pas s'assumer, la sensation d'être obligée de rentrer dans le "moule" qu'on avait fabriqué pour moi (famille, amis, entourage, société...) On n'a qu'une seule vie, comme on dit ! Bref, je vais paraître peut-être banale et redondante car je pense que beaucoup de femmes ont vécu le même type d'histoire (même si chaque histoire est unique), mais tout ça pour dire que je te comprends. Et j'arrête de soûler tout le monde Wink
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  gigue le Mer 17 Sep - 18:12

Je ne crois pas que tu saoules quiconque, Entrechat ! Smile
Et je suis d'accord avec toi, je pense que rester en couple juste pour les enfants est une mauvaise idée. Je rappelle d'ailleurs que de nombreux hétéros divorcent aussi !
L'idée d'être un monstre est sans doute derrière toi, maintenant, Stella ?
(... et je suis aussi d'accord avec toi Aramouznille.)
avatar
gigue

Messages : 673
Date d'inscription : 14/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Stella81 le Mer 17 Sep - 23:31

Oui, mais je suis un monstre gentil alors ^^ Et non Entrechat tu ne saoules personne bien au contraire, ça fait du bien de parler sans se sentir juger... Moi non plus, je n'aurais jamais cru pouvoir parler comme ça sur un forum... Et je suis d'accord avec tout ce qui a été dit auparavant.... S'accepter comme on est me parait le plus difficile, le regard des autres surtout, je ne me vois pas avec une fille dans la rue, j'aurai trop honte alors que cela me parait si naturel quand je suis seule ! J'étais obligée de me cacher dans un ciné ! C'est ridicule...
avatar
Stella81

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 38
Localisation : à côté de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  entrechat le Jeu 18 Sep - 8:49

Merci Stella, Gigue, Aramouznille... je me suis tue pendant tellement longtemps que du coup, j'ai tendance à "parler" beaucoup, maintenant qu'on m'en donne l'occasion. Il faut avouer que c'est un peu plus facile par écrit (pour moi en tout cas). Alors vivent les bavardes et les monstres gentils. Un mix entre Alice et Casimir ? J'aimerais bien voir ce que ça donne... Laughing
avatar
entrechat

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2014
Localisation : Près de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Stella81 le Jeu 18 Sep - 9:37

C'est un peu ça Entrechat... Avec une robe, des talons et des lunettes !!! Very Happy
avatar
Stella81

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 38
Localisation : à côté de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Ginger31 le Mar 11 Nov - 0:48

J'aime beaucoup ta citation de Jaurès, Kaouète, je vais l'adopter, c'est décidé !

Quel plaisir de vous lire, les filles !! Very Happy Et quel réconfort aussi, de constater qu'on n'est pas la seule à vivre une situation pour le moins inconfortable !! Entrechat, Aramouznille... vous savez vraiment trouver les mots qui réchauffent le coeur, merci à vous !!
J'ai posté mon témoignage il y a quelques jours, dans le forum "Présentation des nouvelles", mais me présenter conduisait immanquablement à vous raconter mon parcours.
Moi aussi, je me retrouve dans vos témoignages : l'indécision, la culpabilité par rapport à mes enfants et mon compagnon (qui m'aime toujours, voire de plus en plus à mesure que je m'éloigne sentimentalement de lui !...), la peur de l'avenir, de la perte d'un confort matériel certain... mais je n'ai pas peur du regard des autres (encore que je préfèrerais de ne pas avoir à "répondre" de ma vie privée, vu mon métier un peu "exposé"...), ni des réactions de ma famille (je suis prête à ne plus les voir s'ils ne sont pas capables de m'accepter pour ce que je suis !! Evil or Very Mad ).

Mais contrairement à la plupart d'entre vous, je n'ai pas encore franchi le pas de l'annonce à la famille et à mes enfants. Il faut dire que j'en suis encore à la phase des doutes : suis-je réellement homosexuelle ?
En tout cas, mon compagnon est au courant (de mon aventure avec une femme l'autre été, des questions existentielles qui me hantent depuis cette histoire qui m'a bouleversée et qui a brutalement ébranlé toutes mes convictions, de la fin plus que probable de notre couple...) et il encaisse comme il peut, poor man...

Je ne sais pas si la rencontre évoquée par Belette a effectivement eu lieu courant septembre, mais j'aimerais trop vous rencontrer, vous mes "soeurs" d'indécision et de galère, pour échanger sur nos expériences personnelles... Y a-t-il qch de prévu pour bientôt ? Heeeeeeelp !!
(oui oui bien sûr, je vais aller voir à la rubrique "sorties"... )

A bientôt, bye !
avatar
Ginger31

Messages : 40
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : sud de Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Atalante le Mer 26 Nov - 19:31

désolée, je n'ai pas ton parcours et je ne peux t'aider .. mais je compatis et puis il y a des choix qui n'en sont pas car ils sont une évidence, une nécessité pour soi. Bon courage, tu as aussi le milieu associatif
avatar
Atalante

Messages : 1090
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions existentielles ou remise en question ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum